Tout savoir sur une société d’affacturage

L’affacturage est une technique qui permet aux entreprises de se faire payer les factures non réglées de leurs clients par un organisme extérieur. Cela les épargne de certaines tâches qui restent désormais à la charge d’une société d’affacturage. Celle-ci s’occupe alors de se faire rembourser par les débiteurs de ces établissements. Les avantages de passer par cette procédure sont nombreux, et il en existe de différents types. Dans la suite de cet article, vous en saurez davantage sur une société d’affacturage.

À qui est destiné l’affacturage ?

Le factoring est particulièrement adressé à toutes les entreprises en pleine croissance et celles qui octroient des prêts avec un long sursis. Les autoentrepreneurs ainsi que les professionnels tels que les commerçants ou les artisans peuvent également en profiter. Avec l’affacturage pour les PME, les établissements sont en mesure de doper leur trésorerie et de résoudre certaines problématiques. Par conséquent, il convient aux très petites entreprises ainsi que les sociétés moyennes de recourir à cette solution.  

Comment fonctionne une société de factoring ?

Lorsque vous vendez vos services à un prestataire, vous lui soumettez par la suite une facture qui doit être réglée dans un certain délai. Cela risque d’être long ; vous pouvez donc faire appel à une société d’affacturage qui pourra s’acquitter d’une partie ou de l’intégralité de la facture impayée. La somme remboursée concerne généralement 80 à 90 % de la quittance. Le factor entre ensuite en relation avec le débiteur qui réglera désormais ses dettes chez lui. Après quoi, vous pourrez recevoir le reste de votre paiement.

Pourquoi faire appel à une société d’affacturage ?

Grâce à une compagnie d’affacturage, vous avez droit à un financement sans délai. Une fois que le factor accepte d’acheter vos factures, vous n’aurez plus à vous inquiéter des dettes de vos clients. Vous pouvez consacrer votre temps à la gestion de vos activités en vous épargnant de relancer vos débiteurs. De plus, la mise en place de l’affacturage est relativement simple et évite aux entreprises de faire face à une débâcle financière. Facilement accessible, il reste plus pratique que la souscription à un prêt bancaire. Elle vous empêche ainsi de contracter des dettes qui pourraient s’élever au fil du temps.

Comment bien choisir sa société d’affacturage ?

Il est important de bien sélectionner sa compagnie d’affacturage lorsque vous voulez adopter cette solution simple. En vue de trouver celle qui convient le mieux à vos besoins, vous pouvez vous servir d’un comparateur. Cela vous permettra de dénicher les meilleurs établissements d’affacturage avec qui vous pouvez traiter selon le domaine dans lequel vous intervenez. Il est également possible de faire appel à un intermédiaire qui pourra vous conseiller et vous aider à choisir une bonne agence.

Il est aussi indispensable de se baser sur certains critères comme le coût et l’ancienneté de l’entreprise. Plus celle-ci sera ancienne et plus elle disposera d’une grande expérience. Néanmoins, si vous devez opter pour une société d’affacturage qui vient d’ouvrir ses portes, garantissez-vous de sa fiabilité avant de recourir à ses services. Afin de s’assurer de la qualité des prestations offertes, pensez à entrer en contact avec des références clients. Pour bien choisir votre entreprise de factoring, vous devez en sélectionner une qui soit spécialisée dans le même secteur d’activité que vous.

Combien ça coûte de recourir à une société d’affacturage ?

Le coût de l’affacturage comprend généralement des commissions et des agios qui représentent les frais de gestion et de financement. Avant de vous fixer un prix pour la gestion des factures, l’agence évalue la taille de vos quittances et la capacité de vos clients à rembourser leurs dettes. Ce montant varie principalement entre 0.1 et 3 % et est prélevé sur le tarif des factures vendues. D’autres frais supplémentaires peuvent s’ajouter comme des frais de dossier ou des fonds de garantie.

Quels sont les différents types d’affacturage qui existent ?

Il existe diverses formes de factoring et chacune d’entre elles possède des spécificités qui lui sont propres. Voici une description de celles qui sont les plus courantes.

L’affacturage classique

Parmi tous, l’affacturage classique ou standard est le plus répandu. Les entreprises soumettent leurs factures à la société d’affacturage en contrepartie d’un pourcentage. Les clients débiteurs sont ensuite mis au courant afin qu’ils règlent leurs impayés directement chez le factor.

L’affacturage confidentiel

Avec cette forme d’affacturage, les débiteurs ne sont pas informés de la souscription d’un contrat chez une société d’affacturage. Cette technique est surtout utilisée afin de préserver la gestion du poste client. Elle est réservée aux PME détenant un chiffre d’affaires d’au moins 8 millions d’euros.

L’affacturage semi-confidentiel

Ce type d’affacturage s’adresse également aux grandes entreprises. Ici, le factor ne prend plus en charge l’acquittement des créances, ce qui fait que les débiteurs remboursent directement leurs dettes à la société concernée.

Le reverse factoring

Également appelé affacturage inversé, il permet de régler sans différer les factures des approvisionneurs. Cela demande cependant une signature d’accord entre la société d’affacturage et les fournisseurs.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.