Géolocalisation des poids lourds : tout ce qu’il faut savoir sur le tachygraphe et ses avantages

La réglementation européenne oblige désormais d’enregistrer le temps de conduite et de repos des chauffeurs professionnels. Par conséquent, tous les véhicules dont le poids excède 3,5 tonnes doivent posséder un tachygraphe. L’appareil permet d’optimiser la gestion sociale afin de diminuer la consommation de carburant des véhicules. C’est pour cela que la géolocalisation des véhicules ne manque pas d’applications dans divers secteurs. Que faut-il savoir à propos du tachygraphe ?

Les véhicules concernés


Le tachygraphe est obligatoire pour tous les véhicules et ensembles de véhicules dont le poids est supérieur à 3,5 tonnes. Cependant, il existe des exceptions à cette obligation qui varie d’ailleurs selon les pays. L’obligation d’installer la géolocalisation de camions avec tachygraphe s’applique aussi aux :

  • Fourgonnettes de livraison de plus de 3,5 tonnes ;
  • Fourgonnettes équipées de remorques.

Ces dernières rencontrent des difficultés dans le respect de cette obligation. Les 3,5 tonnes ne représentent pas le poids réel, mais plutôt le poids total autorisé en charge (PTAC). Toutes ces informations sont disponibles sur les documents administratifs de la remorque. Ce sont essentiellement :

  • Le certificat d’immatriculation ;
  • Le certificat d’homologation.

Certains véhicules peuvent avoir un PTAC inférieur à 3,5 tonnes lorsqu’ils roulent sans remorque. Dans ce cas, ils ne sont pas obligés d’avoir un tachygraphe. Lorsqu’une remorque y est accrochée et que le PTAC dépasse le seuil des 3,5 tonnes, le tachygraphe devient obligatoire.

Comprendre l’obligation de tachygraphe


L’obligation du tachygraphe est relative à l’enregistrement des temps de conduite et de repos qu’effectuent les chauffeurs. Le but est d’améliorer les conditions de travail, et par extension la sécurité routière. L’introduction du tachygraphe doit assurer en Europe, une concurrence équitable en matière de transport. C’est pour cette raison que la réglementation a été harmonisée dans toute l’Europe.

En cas d’inspection, les résultats doivent être identiques dans tous les États membres. Consulter régulièrement les résultats doit permettre une bonne interprétation des directives suivies par les organismes de contrôle. Les États membres sont également tenus d’effectuer un certain nombre d’inspections portant sur la route et les entreprises. À une fréquence de deux ans, la Commission européenne doit analyser ces données afin que les États membres s’évaluent.

Ainsi, ils détermineront si les contrôles sont efficaces. Tout cela permettra aussi d’arriver à une concurrence plus équitable.

Les avantages du tachygraphe


C’est parce que l’utilisation du tachygraphe comporte de nombreux atouts, qu’il est fortement promu. Voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir à ce propos :

Une excellente gestion sociale

Pour que les chauffeurs et les autres automobilistes soient en sécurité, il existe des lois qui encadrent le transport routier. Concrètement, cela passe par le respect des temps minimaux de repos pour les chauffeurs. C’est pour cette raison que la présence d’un chronotachygraphe numérique est obligatoire dans les camions qui pèsent plus de 3,5 tonnes. Il en est de même pour les véhicules de transport de voyageurs qui ont plus de 9 places.

Avec le tachygraphe, il est possible de sauvegarder sur une carte :

  • L’identité du chauffeur ;
  • La référence du véhicule ;
  • La distance parcourue ;
  • Les pannes et dysfonctionnements ;
  • L’activité du conducteur (temps de repos, conduite, etc.)

En utilisant un tachygraphe, vous avez la possibilité d’exploiter toutes ces informations. Il en découlera une meilleure gestion sociale des chauffeurs. L’entreprise a ainsi des éléments concrets pour évaluer si les chauffeurs respectent les temps de repos minimaux, etc. Lorsque le dispositif est intégré dans un système de géolocalisation, la transmission des données se fait en temps réel.

L’entreprise peut alors faire des économies, aussi bien sur le plan financier que celui du temps de travail.

Le contrôle de la consommation de carburant

Pour assurer le fonctionnement de leur flotte, les sociétés de transport routier ont besoin de grosses quantités de carburant. D’importantes hausses de prix peuvent donc être néfastes pour leur compatibilité. Le meilleur moyen de contrôler cette situation est d’adopter les systèmes de géolocalisation. En effet, ce sont des outils grâce auxquels la consommation de carburant peut être limitée.

Toutes les informations géographiques liées à plusieurs trajets à faire peuvent être optimisées par l’entreprise. Le nombre de kilomètres est donc réduit, ce qui impacte nécessairement la consommation de carburant. Plus loin, il est possible de procéder à une analyse de l’attitude de conduite des chauffeurs. C’est ainsi que l’entreprise saura s’ils adoptent une conduite écologique ou non. Entre autres, il s’agit du :

  • Respect de limitation de vitesse ;
  • Bon régime moteur ;
  • Etc.

Avec ce type de conduite, il est possible de réduire les gaspillages de carburants inutiles. Certains tachygraphes peuvent renseigner quand l’entretien du véhicule doit être fait. Sachez en effet qu’un véhicule de transport en bon état consomme toujours moins. Sa durée de vie est ainsi prolongée.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.